• Anna Bayle

Tips #11 - Les accroches pour réussir ses prises de parole.

Dernière mise à jour : sept. 1


On n’a jamais deux fois l’occasion de faire une bonne première impression.


Et c’est pour ça que les premières secondes d’un discours, d'un pitch, d’un speech, ou d’une présentation, d'une vidéo sont décisives : elles captent l’attention du public et le mettent dans le bon ou le mauvais état d’esprit pour la suite. Pour faire un parallèle avec la gastronomie quand tu es au restaurant, que penses-tu d’une mise en bouche ? C’est ton tout premier contact avec la suite du repas ; c’est souvent tout petit, très bien présenté, pas forcément annoncé à la carte, et quand on la voit arriver on pousse souvent des « oh c’est beau ! »… Si la mise en bouche est bonne, j’avoue que ça me rend impatiente de goûter la suite ; si elle est moyenne, je deviens dubitative pour les plats ; et si elle n’existe pas, ce n’est pas dramatique, mais je préfère vraiment quand il y en a une, ça me donne l’impression d’être chouchoutée ! L’accroche d’un discours, d’une présentation, c’est pareil ! Si tu accroches bien ton public, il sera dans de bonnes dispositions pour écouter ce que tu as à dire, tu l’auras mis en appétit. Tout le chemin n’est pas fait, mais….vous serez partis du bon pied !


1/ Qu'est-ce qu'une accroche

2/ Comment créer une bonne accroche ?


Qu’est ce que j’entends par "accroche" lors une prise de parole ?

Ce sont les quelques secondes, quelques instants au début de ton intervention qui interpellent tes spectateurs ou tes interlocuteurs. Plus courte que ton introduction, elle la lance, et comprend une partie verbale bien sûr mais aussi une partie non-verbale ; elle intervient en début de discours, de réunion, de conférence, de podcast, de webinaire, quand tu te présentes… Bref, dès que possible !

Bien sûr, tu peux aussi commencer par « Je suis XX et je suis la pour vous parler du sujet ZZ » c’est clair, précis et efficace, mais ça n’éveille pas la curiosité…


Dans la pub par exemple, l’accroche, c’est le slogan, ou le visuel qui arrête le regard du passant et lui donne envie d’en savoir plus.


Ton but quand tu prépares ton accroche est de :

  1. capter l’attention de ton public et

  2. lui donner envie d’en apprendre plus sur le sujet de ta prise de parole.


Comment accrocher ton public dès le premier regard lors d'un discours, d'une présentation, d'un pitch en présentiel ou à distance ?

Avant d’en venir aux mots, arrêtons nous un instant sur le non-verbal qui est primordial (oui, même à la radio ou en podcast, bien que l’orateur ne se trouve pas sous le regard de ses auditeurs)


Le non verbal

Pose-toi cette question : quel type de personne aimes-tu écouter / regarder ? Celle qui semble s’ennuyer ou celle qui est passionnée par son sujet ? Celle qui à l’air d’avoir été trainée là de force, ou celle qui est heureuse de partager son propos ? Celle qui fuit le contact visuel ou celle qui établit un vrai lien avec toi ?


Pour réussir ton accroche non verbale, pense dès le début de ta prise de parole en présentiel à :

  • Investir ton corps : ne pas être avachi, mais tonique, il s’agit de rayonner, capter la lumière et l’attention. Par conséquent, éviter les bras croisés, le dos vouté, la tête baissée. Et si tu peux te lever plutôt que de rester assis, n’hésites pas une seconde.

  • Regarder le public comme si tu voulais créer un lien avec chaque personne de l’assistance. Aie un regard franc et direct; pas de regard par terre, vers la table ou sur tes notes en continu.

  • Être avenant (un sourire, ça ne coûte rien !).

Si tu es à distance et que tu es face caméra, penses à :

  • Investir ton corps, être tonique, même si tu restes assis (pas de coude sur la table par exemple)

  • Regarder la caméra.

  • Sourire !

Et au micro d’une radio ou d’un podcast, c’est pareil (sauf pour le regard caméra, bien sûr) : être tonique et sourire s’entend dans ta voix !!!

Tout ceci est valable que tu fasses une entrée ou que tu sois déjà présent et qu’on te passe un micro, en présentiel ou à distance.


Si tu veux aller plus loin sur le regard, tu peux consulter l'article : Tips #8 Qui regarder quand tu prends la parole ?


L'accroche verbale pour bien lancer ta prise de parole.

Avant de te donner quelques accroches possibles, garde en tête que le principal pour que ça fonctionne, c’est que cette accroche te corresponde et que tu sois à l’aise avec. Ne te force pas à raconter quelque chose auquel tu ne crois pas. Reste sincère et authentique !


Voici 6 accroches parmi lesquelles tu peux piocher pour préparer ton prochain discours.

  • Une question

Par exemple : Qui a déjà … ? Saviez-vous que… ? Est-ce que vous croyez à … ? Est-ce que ça vous est déjà arrivé de … ? Pensez-vous que...? Et laisse quelques secondes de silence pour que le public ait le temps de répondre, même mentalement, à ta question.

L’avantage est de faire réfléchir ton public tout de suite, et de le mettre dans une démarche active : il se sent tout de suite engagé, et connecté à toi. En plus il attend une réponse, la tienne ou celles des autres, ainsi que de savoir quel est le rapport avec ton intervention. Il attend ce que tu as à lui dire ! Parfait!

(Tu peux également utiliser les questions en cours de speech pour « réveiller » ton public si tu sens que l’attention générale est en train de faiblir)

  • Les chiffres

De préférence surprenant ou peu connu et qui serve la suite de ton propos.

  • Une anecdote

Tu peux partager une anecdote qui t’es arrivée, ou en inventer une. Elle peut être drôle, touchante, révoltante, inspirante… Le maitre mot, c’est l’émotion : tu parles à des humains, et tu en es un aussi ; ce qui nous connecte et nous fais réagir, ce sont nos émotions et leur partage. La communication va bien au-delà des mots et plus tu communiques des émotions et plus on se souviendra de toi et de ton message.

  • Un trait d’humour / une blague

Rien de tel qu’un éclat de rire pour capter l’attention, la retenir et mettre ton public dans de bonnes dispositions.

Mais si l’humour n’est pas ton truc ne te force pas, ça n’aura pas l’effet escompté, pire ça peut te desservir ! Rien de tel qu’une blague qui tombe à plat pour casser une bonne dynamique.

Dans tous les cas, veille à rester en accord avec tes valeurs, celles de ton public. Et si ta blague a un rapport avec le sujet qui vous intéresse, c’est encore mieux !

  • Une citation / une phrase percutante

En rapport avec ton message. Tu peux faire réfléchir ton public à sa signification, prendre le contrepied, parler de son auteur…

  • Emmène le public dans le futur / passé

Fais lui se rappeler un souvenir qu'il a vécu (Est-ce que vous vous souvenez de l'époque où.../ Rappelez-vous la fois où vous avez ... ); ou fais lui imaginer un futur possible (Imaginez que demain vous soyez capable de ....)


Et en bonus tu peux t’amuser à mélanger les styles d'accroches

une question + un chiffre

une anecdote personnelle qui est aussi drôle (jackpot pour l’autodérision !)

une question + une anecdote...


A toi maintenant de prendre la parole et de réaliser tes accroches !


Et si tu as des questions ou des remarques laisse-moi un commentaire, j’y répondrai avec plaisir.


31 vues0 commentaire